[Critique] Thor : Ragnarok : un Marvel à la sauce Saturday Night Live

Les deux premières aventures du dieu du tonnerre ne nous ont pas laissé des souvenirs mémorables et l’idée d’un troisième opus ne nous enthousiasmait pas particulièrement. Mais ça c’était avant Taika Waititi et son Thor : Ragnarok.

Le plus drôle des Marvel. Dès les premières secondes on sent tout de suite la patte du réalisateur de What We Do In The Shadows : prendre un des arcs les plus sombres des comics et le remanier en comédie. Libéré de son air constipé, Chris Hemsworth peut enfin laisser s’exprimer son talent humoristique. Comique de situation, vannes, autodérision, références… le film ne se prend pas au sérieux et se permet, à bien des égards, beaucoup plus que Les Gardiens de la Galaxie, mais dans un style totalement différent.

Dramatiquement faible. Transformer Thor : Ragnarok en immense sketch coloré entraîne néanmoins plusieurs faiblesses, dont celle d’en faire parfois trop. Mais le principal souci réside dans l’absence totale d’enjeux : les morts nous laissent de marbre, l’apparition de Doctor Strange est une gêne totale et les moments plus sérieux ne prennent pas. Reste une sublime Cate Blanchett et la mise en scène extrêmement graphique de Waititi pour nous rappeler de temps en temps qu’on n’est pas que dans une blague.

Thor : Ragnarok sort le 25 novembre 2017

Avis

6.5 Un film marteau
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply