[Critique] Selma : Martin Luther couine

Les Oscars ont rendu leur verdict : Selma repart avec une seule statuette : celle de la meilleure chanson originale. Un résultat presque évident au vu de la concurrence de cette année et la propagation des biopics. Face à ses adversaires, le King Martin n’avait pas les moyens de Luther.

Porté par un sujet ô combien porteur, le film d’Ava DuVernay ne manque pas de force et nous dévoile une bataille peu connue et pourtant déterminante d’un grand homme. Les interprétations sonnent juste et il ne faut pas longtemps avant de se sentir complètement investi dans cette lutte contre les injustices. À ce titre, la scène du pont se montre extrêmement puissante et magnifique.

Là est le problème : Selma manque de subtilité. Dirigiste dans les émotions suscitées, notamment par des effets de mise en scène lors des séquences-chocs ou par l’intervention régulière d’une grosse couche de pathos, le long-métrage ne permet aucune vision objective. Comme si, du fait de son histoire et de son montage, il nous devenait impossible de ne pas apprécier l’œuvre sans culpabiliser. Bien qu’on aime Selma, on préférerait avoir au moins le choix du contraire.

Selma sort le 11 mars 2015

Avis

7,5 Bon sans pouvoir penser le contraire
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply