Critique Rise saison 1 : Ô capitaine, mon capitaine ! - L'Info Tout Court

Critique Rise saison 1 : Ô capitaine, mon capitaine !

0

Quand l’adorable Josh Radnor défend sa pièce de théâtre polémique contre vents et marées dans Rise (notre critique du pilote), on vient de trouver notre coup de cœur doucereux.

L’école pour tous. Non content mettre en avant un altruisme et un humanisme exemplaires, la principale force de Rise est de peindre un plaidoyer pour le droit à l’éducation, à s’exprimer librement face aux consensus politiques et sociologiques. La série de NBC met en relief des élèves d’origines et de milieux différents, lesquels doivent se battre contre les endoctrinements familiaux, religieux ou carriéristes pour crier leur amour à la vie. Une belle déclaration contre la censure du « politiquement correct » prouvant que l’art ne devrait jamais connaître de limite, contrairement à l’annulation du show…

Bijou émotionnel. Si certaines situations présentes dans Rise semblent un tantinet exagérées, elles sont cependant bien mises en scènes avec une caméra qui navigue à la manière d’un journal intime entre les différents protagonistes. Un résultat galvanisé par une écriture émouvante où les jeunes acteurs livrent une performance à la hauteur de celle de Radnor qui, contrairement à son pote Zach Braff, parvient à nous attendrir en continuant son engagement littéraire et social. Une belle réussite mêlant tendresse et poésie.

La saison 1 de Rise est disponible sur NBC.

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

9 poétique !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.