[Critique] Mazinger Z Infinity : l’ancêtre de Goldorak a une nouvelle jeunesse

Si comme nous vous avez été biberonnés au fulguropoing de Goldorak, le nom de Gō Nagai ne vous est pas inconnu. Le maître des robots géants a droit à un bel hommage sur grand écran avec la sortie de Mazinger Z Infinity, inspiré de sa première et plus populaire série.

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. Dès l’introduction et sa bataille à 1 contre 100 avec un Kôji Kabuto (Alcor) gueulant successivement le nom des attaques, on sent la nostalgie à pleins poumons. Bourré d’action, rythmé et visuellement très réussi, ce film fait honneur aux 45 ans de l’animé et aux 50 ans de carrière de son créateur. On y retrouve tout son style et son humour, notamment au travers les MazinGirls. Et que dire de la bande-son de Toshiyuki Watanabe, épique à souhait ! Le seul gros bémol vient des (très) nombreuses références au manga qui largueront plus d’un néophyte.

Actuel. Bien qu’il s’inspire d’un manga d’une autre époque, Mazinger Z Infinity n’en oublie pas de moderniser son propos, notamment au travers ses discours tantôt cyniques, tantôt humanistes et ses thèmes abordés, dont le terrorisme. Non seulement on en prend plein les yeux, mais en plus il y a matière à réfléchir… il n’y a pas que le robot qui est géant.

Mazinger Z Infinity sort le 22 novembre 2017

Avis

8 Mazinger Go !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply