[Critique Livre] Nos richesses : un hommage vibrant à la littérature

0

 » Il y a des villes, et celle-ci en fait partie, où toute compagnie est un poids. On s’y balade comme on divague, les mains dans les poches, le cœur serré. »

Nos richesses est un roman sensible qui nous emmène à Alger, sur les trace d’Edmond Charlot, l’éditeur d’Albert Camus, et de la librairie mythique qu’il ouvrit dans les années 30. Un bel hymne à la littérature, et un voyage au-delà du temps et des frontières.

Un style tout en élégance. Dès les premières lignes, on se retrouve plongés dans l’atmosphère envoûtante d’Alger. Celle d’hier et celle d’aujourd’hui. Au gré de la plume délicate de l’auteure, on déambule dans ces ruelles caressées par le soleil ; on s’interrompt devant les piles de livres un peu poussiéreux de la minuscule librairie ‘Nos vraies richesses’. Et puis on suit le parcours d’Edmond Charlot, cet éditeur et libraire des années 30, tandis que la douceur de l’écriture s’entremêle avec les tensions de la grande Histoire.

Un hymne nostalgique à la littérature. Il y a beaucoup de sensibilité dans la manière dont Kaouther Adimi aborde et entremêle les différentes thématiques du récit. Dans la façon aussi dont elle parvient à faire résonner quelque chose dans notre conscience, bien au-delà de la fiction. En effet, ce roman est une ode aux livres, à la culture, à nos richesses, les vraies ; celles qui survivent au temps, prolongent l’écho d’une époque et préservent le lien entre les générations.

Nos richesses, de Kaouther Adimi, est paru le 17 août 2017 aux Éditions du Seuil.

[Critique Livre] Nos richesses - un hommage vibrant à la littérature

© Éditions du Seuil

Advertisement
(Visited 122 times, 1 visits today)

Avis

8 A lire
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.