[Critique Livre] Burkini : quand une femme voilée se dévoile

1

Dans Burkini, Maya el Hajj livre un témoignage inédit sur un sujet encore assez tabou dans notre société. Au travers de cet ouvrage, elle amène un regard nouveau sur la question du port du voile et le conflit intérieur qui peut en découler.

« Je suis déchirée entre deux femmes. Lorsque je suis lasse d’une, je la tue et me raccroche à l’autre. Quelle femme suis-je ? […] La mystérieuse femme voilée ou l’artiste émancipée ? »

Un récit intimiste. Dans un style lyrique, Maya el Hajj nous confie ses états d’âme, ses doutes, ses contradictions quant au choix qu’elle a fait de porter le voile. Elle revendique cette décision comme un acte de liberté, une manière de révéler l’Être tout en préservant une part de mystère. Pourtant, c’est surtout le regret et la frustration qui imprègnent les pages de ce livre.

Une dualité insoluble. Car dans Burkini, l’auteur met surtout en lumière les paradoxes auxquels elle se trouve confrontée, à commencer par sa fascination pour les corps de femmes nus – qu’elle peint – tandis qu’elle dissimule le sien. Elle oscille sans cesse entre son désir de respecter les traditions, et son envie de modernité ; entre l’importance de sa foi, et le désir de plus en plus vif d’assumer et de jouir d’une féminité tellement présente sous le voile. Maya el Hajj ne propose ni réponse ni solution à ce conflit intérieur, juste un témoignage sincère aux airs de confession.

Burkini, de Maya el Hajj est paru en Juin 2017 aux Éditions Erickbonnier.

[Critique Livre] Burkini quand une femme voilée se dévoile

© Éditions Erickbonnier

Advertisement
(Visited 283 times, 8 visits today)

Avis

8.0 A lire
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Un commentaire

  1. Luclebelge le à

    Puisse ce livre nous aider à mieux comprendre les motivations de celles qui ont librement choisi de soustraire leur corps à la vue d’autrui et, partant, puisse-t-il nous permettre de respecter davantage ce choix …

Réagissez !