[Critique] Last Train sur de bons rails avec Weathering

0

A peine 20 ans et déjà l’expérience de vieux briscards du rock, Last Train impressionne par leur maturité, que ce soit en live à travers des prestations fiévreuses ou en studio avec un premier album, Weathering, qui ne laisse présager que du bon.

Indépendance totale. Les quatre membres de Last Train se connaissent depuis qu’ils ont l’âge de jouer aux billes alors forcément, ça soude un groupe. A tel point qu’ils ont monté ensemble leur structure de booking et leur propre label. Un travail payant puisque depuis 5-6 ans, ils écument les scènes du monde entier, se forgeant une sacrée réputation de groupe de scène… Manquait plus qu’une galette en bonne et due forme pour capter l’énergie débridée de ce combo originaire de Mulhouse.

Maîtrise. Pas de compromis dans ce premier essai : les influences se font ( parfois trop ?) sentir dès le premier coup de mediator. On repère, en vrac, la patte lourde des Black Rebel Motorcyle Club (Dropped By The Doves), le rock fougueux des Queen Of The Stone Age (Way Out) et même une petite dose de punk (Between Wounds). Mais là où ils excellent et se démarquent, c’est sur les titres plus lancinants comme Fire ou Jane, morceaux entre ombre et lumière, silence et vacarme, maturité et jeunesse bouillonnante.

Weathering des Last Train, sorti le 7 avril 2017.

Advertisement
Share Button
(Visited 217 times, 22 visits today)

Avis

7.5 Sur les bon rails

Last Train en tournée :
- Le 13 avril à Metz (La Chapelle)
- le 14 avril à Lille (Aeronef)
- Le 15 avril à Dunkerque (les 4 Ecluses)
- Le 27 avril à Evreux (Tangram)
- Le 28 avril à Rennes (UBU)
- Le 9 mai à Paris (Bataclan)
.......

  • Votre avis (0 Vote) 0
Partagez

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

Réagissez !