[Critique] I Love Dick S01E01 : une belle histoire d’amour

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Chez Amazon, entre les muscles de The Tick et de Jean-Claude Van Johnson se cache une petite pépite de tendresse, I Love Dick, créée d’après le roman de Chris Kraus par Jill Soloway, la maman de Transparent.

Réalisatrice malheureuse, Chris (Kathryn Hahn) suit son écrivain d’époux dans la cambrousse texane et tombe amoureuse d’un cowboy intellectuel, Dick (Kevin Bacon).

Œuvre féministe loin des clichés. Si le scénario tient dans le titre, la qualité vient des considérations hautement humanistes et accessibles à tout un chacun. Porté par un casting de haut niveau, cette histoire d’amour entre quinquas décomplexés est touchante, drôle et réaliste où les personnages y sont vrais, les situations crédibles et jamais ne côtoieront les stéréotypes des love-story. Sorte d’Almodovar télévisuel, cette comédie légère vient nous apporter une fraicheur non feinte qui transparait même dans sa réalisation.

Originale, jusqu’au montage. Non seulement la série montre les relations modernes sous un jour tendrement humoristique, mais I Love Dick réussi également le tour de force d’être inventif visuellement. A l’aide de cartons typographiques (blanche sur fond rouge), Soloway nous dévoile les pensées intimes de la protagoniste, renforcées par des arrêts sur image à la manière de photographies, sans oublier les regards caméra de ses amoureux, brisant le 4e mur avec brio. C’est bien, c’est beau, on en redemande.

I Love Dick est l’un des trois pilotes proposés par Amazon.com. Le favori du public bénéficiera d’une saison complète.

Après I Love Dick, plongez-vous dans nos autres critiques

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.