[Critique] Hibou : Ramzy prend son envol

0

Pour son premier film derrière la caméra sans l’aide de son fidèle compagnon Éric Judor, Ramzy Bédia raconte une histoire qui lui tient à cœur : celle d’un homme (trop) discret qui est diamétralement opposé au concept d’être au centre de l’attention. Afin de se rendre visible aux

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 52 times, 1 visits today)

Avis

6,5 Intéressant !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !