[Critique] Geostorm : mon père ce héros (américain)

Le film de destruction massive se fait rare dans nos salles obscures. Et après le catastrophique (vous l’avez !?) San Andreas, c’est au tour de Geostorm de tout casser.

Stupide … Film catastrophe doublé d’un semblant de thriller politique, Geostorm aligne les poncifs du genre. Gerard Butler incarne avec son charisme habituel le héros américain, père un peu looser, scientifique rebelle mais indéniable sauveur du jour. Abbie Cornish signe la caution féminine badass. Quant à Ed Harris, sa présence au casting annihile à elle seule tout suspense quant à l’identité du méchant. S’en suit un développement des personnages inexistant pour un scénario qui tient à peine à genoux, le tout soutenu par un propos écologique et un discours humanity friendly de rigueur.

… mais fun ! Tornades, tsunami, vague de glace, laser surpuissant (!?), Geostorm combine toutes les catastrophes (presque) naturelles en une orgie destructrice programmée pour en mettre plein les yeux. Et c’est là au fond ce qu’on lui demande. Contrat rempli.

Alors non Geostorm n’est pas un bon film mais il n’en est pas mauvais pour autant. Un plaisir coupable vite oubliable et au divertissant décomplexé.

Geostorm est sorti en salles le 1er novembre 2017.

Avis

6 Catastrophe presque évitée !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply