[Critique] Furyo : Bowie l’insoumis

0

Plantons le décors. 1983 : L’album Let’s dance, le plus grand succès commercial de David Bowie vient de sortir. Cette même année, il se voit offrir un rôle dans le film Furyo du transgressif japonais Nagisa Oshima ( L’empire des sens).

Huis-clos au cœur de l’île de Java, Furyo dresse le portrait des prisonniers soumis

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 168 times, 1 visits today)

Avis

8 Un classique
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Réagissez !