[Critique] Eddie The Eagle : un optimisme à la hauteur

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Soyons clair : il est juste impossible de dire du mal d’Eddie The Eagle. Non pas que le film soit parfait, mais il dégage un tel optimisme rafraîchissant qu’il emporte une adhésion immédiate et indiscutable, tant pis pour les plus ronchons d’entre nous.

Il faut dire qu’on retrouve dans cette histoire vraie la même bonne humeur qui habitait Rasta Rockett, long-métrage sur un fait se déroulant justement lors de ces mêmes Jeux Olympiques de 1988. Une belle année pour croire en ses rêves. Côté acteurs, Taron Egerton parvient à nous toucher au plus haut point dans son interprétation, jusqu’à nous filer la larme à l’œil de bonheur et Hugh Jackman est l’incarnation de la coolitude.

Généreux dans sa mise en scène, sa bande-son, sa photographie et son humour, cet hymne à la joie se savoure d’une traite et on reprendrait bien encore un peu. On y retrouve de tout dans un mélange des genres savoureux bien que parfois maladroit. Des imperfections ? Eddie en a, mais il s’en moque. Nous aussi. Sûrement le feel-good movie de l’année.

Eddie The Eagle sort le 4 mai 2016

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.