[Critique DVD] L’impitoyable (milieu boursier)

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A l’intérieur d’une filmographie pour le moins riche en longs-métrages oubliés, L’impitoyable tient lieu d’oeuvre maitrisée et dense. Construit autour d’une sorte de Citizen Kane du milieu boursier, le récit remonte le fil d’un homme qui veut faire amende honorable d’une carrière ayant cruellement rayée le parquet.

Il faut imaginer le raffinement visionnaire d’Edgar G. Ulmer lorsqu’il narre, en 1948, la déshumanisation d’une économie capitaliste destinée à broyer les âmes. Si de multiples amourettes et une amitié piétinée constituent le moteur du récit, ils sont toujours dépendants d’un personnage incarnant à merveille une folie des grandeurs – dont on mesurait déjà il y a plus de 60 ans l’écho -.

Mieux, la délicate interprétation de Zachary Scott et une mise en images appliquée – à défaut d’élever le matériel vers le haut – aident au bon suivi d’une chronique humaine pertinente. Un très bon film sans doute oublié en raison de son verbiage parfois assommant, notamment lorsqu’il explicite ce que le regard des personnages laissait déjà suggérer.

L’Impitoyable (Ruthless en VO) est disponible en DVD.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.