[Critique DVD] Le Labyrinthe du silence, voyage au bout de l’horreur

Pinterest LinkedIn Tumblr +

NDLR : Retrouvez le test technique et le test des bonus en bas de l’article.

Il était une fois, dans un monde si proche du notre, un pays qui avait choisit d’oublier l’horreur inhumaine qui y avait été commise seulement dix ans auparavant. Auschwitz n’était qu’un camp comme les autres, jusqu’à ce qu’un jeune procureur s’empare de l’affaire et écoute les témoignages secrets de centaines de survivants. Il affrontera, en notre compagnie, un véritable Labyrinthe du silence.

En notre temps d’exactions découvertes entre parenthèses, où l’indignation médiatique s’arrête à l’instant de débarrasser la table, il est de bon ton de rappeler le courage de ceux qui vont à l’envers de la vague. Le côté formidable de ce premier film vient du regard innocent qu’il épouse, celui du procureur auquel on s’identifie et qui vit la même désillusion et le même mutisme scandaleux que nous.

De cette rencontre nait un long-métrage qui dépasse son classicisme hagiographique et sa facture sans prise de risques pour mieux atteindre son objectif, à savoir rappeler que l’humanité ne vient pas sans un courage borné et un tempérament dénué de tous calculs. Une leçon d’humilité que chacun trouvera à son goût mais qui vaut bien qu’on s’y penche, aussi parce qu’en notre temps il y a des idéologies qui menacent de renaître de l’oubli.

Le Labyrinthe du silence est disponible en Blu-Ray, DVD & VOD.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.