[Critique DVD et Blu-Ray] Custer, l’homme de l’Ouest : Little Big Film

Départ tonitruant : George Armstrong Custer, sabre à la main, charge vaillamment – en première position, s’il vous plaît – contre l’armée confédérée… Pas la peine d’aller plus loin pour comprendre qu’on a affaire à une glorification du personnage, mais outre la vision douteuse qui fait de Custer un personnage sans faille, victime des manigances des politiciens ou de la stupidité de ses officiers, le film ne demeure pas moins intéressant.

Sous des allures de fresque américaine, l’œuvre mélange les thématiques du western classique en intégrant une modernité typique des années 60. Dans la peau du général, on retrouve l’excellent Robert Shaw qui ressemble comme deux gouttes d’eau à son illustre personnage. Quant au réalisateur Robert Siodmak (Les Tueurs), il parvient à insuffler une dimension épique à son récit malgré certaines bizarreries scénaristiques et un rythme en dents de scie.

Sans être un grand film, c’est un dernier sursaut du western hollywoodien, tourné en Espagne avec des indiens joués par des gitans espagnols (si ce n’est pas significatif d’un changement, on se demande ce qui l’est). Le cinéaste réussit le pari de présenter la démesure d’un mythe de l’Ouest. Certes avec maladresse, mais aussi avec beaucoup de panache.

Custer, l’homme de l’Ouest sort en DVD et Blu-ray le 27 mai 2015.

Avis

7.8 Curiosité cinéphile

Le DVD propose une version restaurée d'excellente qualité. Les bonus sont instructifs, on a le droit à un petit documentaire de dix minutes sur la bataille de Little Birg Horn, ainsi que deux présentations passionnantes de Patrick Brion et d'Yves Boisset. Ces deux entretiens valent le coup d'oeil et permettent d'en savoir plus sur les multiples personnalités à l'origine du film.

Par contre, si la version DVD se révèle sans faille, on peut se demander ce qui se passe avec la version Blu-Ray : la musique du menu est celle d'un autre film (les 40 tueurs) et plusieurs pistes sonores sont proposées, mais qu'importe le choix des langues, la chanson en ouverture du film est en français, ce qui paraît peu probable pour un film comme Custer, l'homme de l'Ouest... De plus, cette ouverture musicale sur fond noir est absente de la version DVD, ce qui ajoute encore plus à la confusion.
D'un point de vue image, rien à reprocher, mais on s'étonne des problèmes liés à la version Blu-Ray, en espérant que Sidonis Calysta va corriger les problèmes (si ce n'est déjà pas le cas).

  • Film 7
  • Image 8
  • Son 8
  • Bonus 8
  • User Ratings (1 Votes) 8.7

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply