[Critique DVD] Bon Rétablissement, film sous morphine

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Jean Becker n’aime pas bousculer son spectateur. Le réalisateur de Dialogue avec mon jardinier propose, film par film, un cinéma humaniste tranquille, voire carrément ronflant diront certains, sans jamais se laisser aller à un petit cachet d’ectasie, comme ça, pour la fête. Son Bon Rétablissement en est, encore, un parfait exemple.

Attention, le dernier-né de l’industrie Becker n’en reste pas moins un bon film. Incarné par un Gérard Lanvin parfait en vieux grincheux, Bon Rétablissement brosse une galerie de personnages abîmés par la vie, habités par l’idée que demain est un jour meilleur. Un hymne à l’espoir et à la guérison, sous toutes ses formes.

Encore faut-il s’accrocher jusqu’à la fin. Sans réel rythme, le film ressemble à un encéphalogramme plat. Le scénario ne sort pas des clous et la morale est une évidence dès les premières minutes. Malgré ses airs faussement énergiques, Bon Rétablissement est un pur produit Becker. Une partie du public aimera, l’autre dort déjà.

Bon Rétablissement est sorti en DVD le 28 janvier 2015

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.