[Critique] Divergente 3 : au-delà du mur… infranchissable

Dans la guerre opposant Hunger Games à Divergente, les films se suivent et se ressemblent. Le problème est que le premier a une grosse longueur d’avance et que le second en souffre terriblement à l’image de ce Divergente 3 : au-delà du mur.

Que dire du long-métrage de Robert Schwentke qui n’a pas déjà été dit face à Hunger Games – la révolte partie 1 ? Les deux œuvres montrent de (trop) nombreuses similitudes dans la construction narrative et la même question demeure : pourquoi avoir divisé les deux derniers opus quand un seul aurait largement suffi ?

Si visuellement Divergente 3 fait le boulot, question casting l’équipe semble avoir baissé les bras. Hormis un Theo James gonflé à bloc prouvant qu’il peut faire un héros d’action crédible, le reste paraît ne plus y croire à l’image de Shailene « je change encore de coiffure » Woodley, trop en retrait, se laissant voler la vedette par son partenaire. Même le nouveau venu Jeff Daniels ne sait pas vraiment ce qu’il vient faire dans cette galère et a rangé son naturel au vestiaire. Quand les soldats commencent à déposer les armes, la défaite est proche.

Divergente 3 : au-delà du mur sort le 09 mars 2015

Avis

3.5 Hunger Games la révolte partie 1
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply