Critique – Countdown : un compte à rebours (pas très) mortel

Oserez-vous télécharger Countdown, l’appli qui vous dit combien de temps il vous reste à vivre ? Après avoir vu ce film d’horreur, pas sûr. Car nos précieux smartphones ne nous veulent pas que du bien…

Quinn, une jeune infirmière, télécharge Countdown, la nouvelle application à la mode. Mauvaise idée. Car elle découvre qu’il ne lui reste que 3 jours à vivre. Et si elle ne prend d’abord pas ça trop au sérieux, plusieurs évènements vont la pousser à trouver – coûte que coûte – un moyen d’échapper à son sinistre destin avant la fin du compte à rebours. Le réalisateur Justin Dec signe un film d’horreur très contemporain, qui se veut dans la lignée d’un Destination Finale.

Un compte à rebours trop prévisible

Les auteurs revendiquent le fait d’avoir voulu mêler l’humour à l’horreur mais, pour ce qui est de l’humour, on doit dire qu’on cherche encore… Un sourire esquissé peut-être, tout au plus. Mais pas d’éclats de rire en perspective. Et ce, malgré la présence d’un prêtre adorateur des enseignements morbides de la bible, qui nous a laissés perplexes. Pour autant, la tension n’est pas permanente, et surtout, elle est toujours prévisible… Un bruit étrange en provenance du placard ? Surprise ! Il y a bien quelqu’un qui s’y cache. Un reflet dans le miroir ? Bouh ! Le mauvais esprit est là ! Un silence trop long ? Tadam ! La mort arrive ! Quant au dénouement, les cinéphiles pourront sans peine le deviner dès la première demi-heure du film. Bon, pour le suspense, du coup, on repassera.

Critique-Countdown3.jpg
© Metropolitan FilmExport

Countdown fait le job

Pour autant, à condition de n’être pas trop exigeant, on passe un bon moment de divertissement. Il y a du rythme, et les personnages principaux – interprétés par Elizabeth Lail (révélée par la série ‘You‘ sur Netflix) et Jordan Calloway – sont attachants. Il nous embarquent dans leurs questionnements, leurs peurs, leurs incompréhensions. Et pour cause, ce film nous interpelle directement tant il pousse à l’extrême la relation de dépendance que nous entretenons tous plus ou moins avec nos smartphones, au détriment parfois des rapports humains. Car, en plus de contrôler notre vie, dans Countdown, ils contrôlent aussi notre mort. Et on s’interroge inévitablement : que ferions-nous si nous connaissions la date de notre mort ? Et on comprend, l’air de rien, que la vie est précieuse et que chaque minute… compte.

Countdown, au cinéma dès le 13 novembre 2019.

Critique-Countdown

Avis

7 Pas mal
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply