[Critique] Atypical saison 1 : quand Netflix te parle d’autisme

3

Netflix aime multiplier les projets bien différents et, avec Atypical , souhaite nous interpeller sur l’autisme, mais de la façon la plus banale qui soit. Le risque était peut-être là…

Le bon ton. On suit donc Sam à un moment le garçon commence à s’intéresser à une chose de son âge : le sexe. Une situation

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 1 015 times, 2 visits today)

Avis

7 Touchant mais pas trop
  • Votre avis (1 Vote) 9

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

3 commentaires

  1. Parent de 2 enfants autistes de haut niveau dont un garçon , je trouve cette série très juste. Il est assez rare que l on ne voit pas les stéréotypes habituels dans une série , ici on y voit la réalité avec une certaine connaissance du vécu autant au niveau des parents que du jeune homme.
    Cette série pourrait même devenir un outil pertinent pour beaucoup de professionnels. Pour rendre accessible la compréhension d’un handicap invisible des séries de ce type sont très adaptées.
    Merci a l auteur

Réagissez !