[Critique] 21 Nuits avec Pattie : Songes d’une nuit d’été

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Film-psychanalyse sur fond d’onirisme et de littérature, 21 Nuits avec Pattie est un Alice au Pays des Merveilles moderne, une fable érotique (mais sans rien montrer) sur la libération de soi, un antidote anti-névrotique. Avec une ambiance unique et disparate mêlant polar, comédie et fantastique, les frères Larrieux nous plongent dans un été fantasmagorique figé dans le temps et l’espace où la morale orthodoxe n’a pas sa place.

21 Nuit avec Pattie est un film libérateur qui fait fi de toute raison, lui préférant la poésie vulgaire et jouissive d’une Karin Viard nymphomane et fière de l’être, la littéralité enflammée d’un André Dussolier plein de mystère et les hallucinations frustrées d’une Isabelle Carré en quête d’elle-même. Écrit avec génie, mis en scène avec talent, interprété à la perfection, le film crée une bulle fascinante de laquelle il est difficile de s’extirper et qui laisse la sensation d’avoir fait un beau rêve confus.

Avec espièglerie, les Larrieux ont réussi à cristalliser l’ambiance d’un été brûlant pour le corps et l’esprit, un été fait pour répéter tant qu’il y aura des âmes à soigner. Un petit bijou.

21 Nuits avec Pattie sort le 25 novembre 2015

Article écrit par Kevin Renard.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.