Cosplay is not Consent : à la Paris Manga, ne touche qu’avec les yeux !

0

Le mouvement Cosplay is not Consent débarque en France à l’occasion de la 26e édition de l’événement Paris Manga & Sci-Fi Show. On revient sur cette initiative nécessaire avant de laisser la parole aux principaux.ales. concerné.e.s en fin de papier.

Tu connais la différence entre la réalité et la fiction, entre un objet et une personne, entre la moquerie et le respect ? Tant mieux pour toi, car pour d’autres, ces notions sont encore très floues.

Qui a déjà parcouru un salon comme la Japan Expo, le Comic Con, etc. sait de quoi on parle. Les réactions de certains visiteurs au passage d’une cosplayeuse déguisée en Momo Yaoyorozu de My Hero Academia. Entre les adolescents qui ont une poussé d’hormones et les photographes qui cachent leur œil mais pas leur bave, les jeunes filles tentent tant bien que mal de garder le sourire… Une situation trop souvent aperçue, trop souvent vécue, trop souvent tue. Sauf que Cosplay is not Consent (« Cosplay n’est pas Consentement »).

Le respect sans frontière

Cette initiative, née en 2013 outre-Atlantique, arrive enfin dans l’Hexagone à l’occasion de la 26e édition de la Paris Manga et Sci-Fi Show. Mieux vaut tard que jamais comme on dit, et puisque des mouvements comme Me Too ont favorisé la prise de parole chez les femmes, pas de raison que les cosplayeuses françaises – et cosplayers, ce n’est pas qu’un problème féminin – continuent de se taire.

Comment ne pas rapprocher les deux revendications ? Qu’on soit une femme dans la rue ou une cosplayeuse dans un salon, il reste une notion fondamentale et pourtant encore trop fréquemment ignorée : le respect. Les remarques comme « elle est payée pour ça » ou « si elle s’habille ainsi c’est qu’elle accepte » ne devraient pas être permises. Une femme (ou un homme), costumée ou non, n’est pas un objet et une photo ou un bras autour de son épaule exigent son consentement ! Derrière la cosplayeuse portant le bikini de Nami (One Piece) se cache une fan qui apprécie le caractère fort, le côté battant du personnage au-delà de ses simples formes. Doit-elle se censurer dans son choix à cause de son propre corps ou d’un mangaka cherchant à plaire à ses lecteurs masculins ?

À la Paris Manga & Sci-Fi Show, Cosplay is not Consent

Les créateurs du Cosplay is not Consent ont accueilli avec une joie non dissimulée la volonté d’Alice, cosplayeuse depuis plusieurs années et membre du staff Paris Manga & Sci-Fi Show, de porter leur message lors de la 26e édition du salon.

Les règles de respects envers les cosplayers / cosplayeuses sont simples : une photo se demande, on ne touche qu’avec les yeux, on ne joue pas avec les accessoires, on se dispense de tout commentaire déplacé, on ne bouscule personne et surtout… un non est un non ! Ces principes de bonne conduite seront affichés un peu partout lors de l’événement et que tu peux retrouver en détail ici.

Comme le monde serait bien meilleur si c’était suffisant – et encore plus si ce rappel n’avait aucune raison d’exister -, un espace a été prévu pour accueillir deux cosplayers ambassadeurs : Gatz (dont vous retrouverez le témoignage dans le podcast en fin d’article) et Soa Lianna qui partageront leur expérience. Il sera également possible de se prendre en photo avec le fameux panneau Cosplay is not Consent et arborer un badge dédié. Enfin, une conférence aura également lieu pour sensibiliser les visiteurs.

Quant à celles et ceux qui pourraient être victimes d’incivilités, Alice insiste : « Il ne faut pas hésiter à aller en parler à un membre du staff qui agira ensuite en coordination avec la sécurité ». Une cosplayeuse expérimentée sera également présente pour apporter ses conseils et son soutien pour ne plus avoir peur de dire non. Après tout, même une pancarte « Free Hugs » signifie « câlins gratuits », pas « câlins sans mon autorisation » ou « câlins coquins ».

Parce qu’il convient de respecter le travail sur les cosplays et surtout la personne qui les porte, les 20 et 21 octobre prochains vient soutenir Cosplay is not Consent à la Paris Manga & Sci-Fi Show.

La page facebook française du mouvement

Retrouvez ci-dessous notre podcast avec les témoignages de :
Lysandra alias Bewi Chan, cosplayeuse et membre du staff en charge de Cosplay is not Consent lors du salon. Sa page.
Chris alias Gatz, cosplayer et ambassadeur du mouvement lors de l’événement. Sa page.
Kévin, photographe de cosplay. Sa page.

Advertisement
(Visited 1 times, 7 visits today)

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.