Chez nous : retour sur la polémique qui entoure le film

Pinterest LinkedIn Tumblr +

A quelques mois de l’élection présidentielle, impossible de sortir un film politique sans susciter de vives réactions. Avec Chez Nous, Lucas Belvaux s’intéresse aux méthodes populistes d’un parti d’extrême droite du nord de la France. Un sujet délicat qui fait débat.

Son « Bloc Patriotique » s’inspire du mouvement de Marine Le Pen. Assez de ressemblance pour engendrer la colère du FN. Florian Philippot, le vice-président, s’offusquait qu’un film « clairement anti Front National » sorte en pleine période de campagne. Quant à Gilbert Collard, secrétaire général, il ne mâchait, lui, pas ses mots et livrait un tweet assassin.

Lire aussi : notre critique de Chez nous

Face à la critique, le réalisateur défend une idée citoyenne, doublée d’une réelle volonté de faire comprendre les dangers de l’extrémisme aux électeurs. À la vision du film, on y découvre un portrait plus humain que politique, et tente, avec plus ou moins de maladresse, de mettre en lumière les sombres dérives de la société actuelle.

Les habitants des Hauts-de-France, restent, eux, plutôt déçus de voir leur région réduite à un terrain de politique menaçante. Si Dany Boon avait su redorer la réputation du bassin minier, Chez nous a tendance à la noircir.

Chez nous sort le 22 février 2017 dans les salles.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.