Cannes 2018 – Jour 6 : je propose la Palme d’or pour 2001 : l’Odyssée de l’espace

0

Dans une journée où on regarde quatre films : il y a du très bon (Trois visages), du sympa (Manto), du mouais (Gueule d’ange) et enfin il y a du WAAAAAAH (2001 : l’odyssée de l’espace).

L’annonce de la diffusion à Cannes Classics d’une copie restaurée et supervisée par Christopher Nolan pour les 50 ans de la sortie du long-métrage de science-fiction de Stanley Kubrick, ça avait déjà fait beaucoup de bruit. Une fois dans la salle, autant dire qu’on en devenait (littéralement) sourd.

Les envolées musicales dissonantes ont mis nos tympans à rude épreuve, le rythme contemplatif en a fait fuir plus d’un et le final hypnotique et mystérieux a dérouté toute la salle. Comme toujours, depuis maintenant cinq décennies, ce chef-d’œuvre intemporel continue à surprendre et émerveiller, symbole de sa puissance évocatrice colossale.

Je propose donc un changement nécessaire et immédiat du règlement cannois : les anciens classiques tels que 2001 peuvent dorénavant gagner la Palme d’or actuelle. Cela nous évitera bien des débats houleux sur qui doit gagner la chose, nous fera gagner un temps fou et qui plus est récompensera à coup sûr le meilleur film de la sélection (je peux même vous faire la liste des prochaines œuvres à sélectionner !). À bon entendeur, salut !

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival de Cannes 2018 ici

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.