Cannes 2018 - Critique Manto : la vie tumultueuse d'un poète indien - L'Info Tout Court

Cannes 2018 – Critique Manto : la vie tumultueuse d’un poète indien

0

Pour un public occidental, Saadat Manto ne signifie certainement pas grand-chose. Pourtant, il a été un grand poète indien, aimé ou détesté pour son nihilisme et qui a écrit de nombreuses nouvelles sur la situation de son pays.

Biopic classique et pertinent. Le film Manto n’impressionne pas particulièrement par son style, déjà vu et revu, mais plutôt par la qualité de l’analyse de la vie du poète. En alternant des séquences « réelles » avec des passages de ses nouvelles, la réalisatrice (Nandita Das) parvient à retranscrire les démons qui rongent le poète, ainsi que son acharnement à dépeindre le monde tel qu’il est : sale, violent et absurde.

Une vie tumultueuse. Mort à seulement 42 ans, le poète a vécu intensément – ce qui en faisait le sujet parfait pour un film – et non seulement il était précurseur pour son style noir et réaliste mais aussi pour sa défense des femmes. On comprend d’autant plus l’intérêt de la réalisatrice pour le sujet qui demeure tristement d’actualité. Par le biais du biopic historique, Nandita Das propose une vision engagée qui apporte à Manto un supplément d’intérêt.

Manto n’a pas encore de date de sortie chez nous.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival de Cannes 2018 ici

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

7 Intéressant !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.