Cannes 2018 – jour 5 : guide de survie à un film de Jean-Luc Godard

0

La plus grande crainte de chaque festivalier, c’est de se retrouver avec un film de Jean-Luc Godard en sélection. Ainsi, je me permets de vous écrire ce guide de survie, totalement rédigé sur une serviette de papier tachetée de sang après un combat contre Le livre d’image.

La préparation. Je conseille une bonne dose de caféine pour tenir face aux attaques répétées du sommeil. Puis en entrant dans la salle, il faut impérativement repérer toutes les issues de secours. On ne sait jamais si on est capable d’affronter un film de Jean-luc avant d’y être confronté et donc il vaut mieux garder une échappatoire.

Les lumières s’éteignent : il faut maintenant combattre la bête. Attention, si vous combattez en utilisant la logique, vous vous feriez broyer en un instant ! L’unique moyen est de débrancher une partie de son cerveau (de préférence la partie droite). Face à votre calme et votre état second, le monstre sera incapable de vous trouver jusqu’au retour des lumières.

Enfin, si vous êtes encore vivant après le film, il faut utiliser vos dernières forces pour trouver un thriller d’espionnage sud-coréen hors-compétition et foncer le voir. Je peux vous dire qu’après 2h de mise en scène classique et divertissante, votre cerveau vous remerciera.

Bonne chance !

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival de Cannes 2018 ici

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.