[Cannes 2017] Filmworker, l’homme dans l’ombre de Kubrick

Leon Vitali, cela vous dit quelque chose ? Non ? Eh bien à nous non plus avant de découvrir le documentaire, Filmworker, de Tony Zierra à Cannes Classics. Pourtant, cet homme a travaillé avec l’un des plus grands cinéastes de l’histoire, Stanley Kubrick.

Un homme à tout faire. Sous-titrage, étalonnage, casting, VHS, affiches, assistance sur le scénario, à l’image… Cette liste est exhaustive, car il faudrait certainement écrire un bouquin pour révéler tout le travail qu’a accompli Vitali pour Kubrick au fil des années, de Barry Lyndon à Eyes Wide Shut. C’était un maniaque du détail et Filmworker nous plonge corps et âme dans son état d’esprit.

Une expérience cannoise. Le documentaire est touchant, il révèle une personne dans l’ombre d’un mastodonte, mais qui sans lui, le cinéma kubrickien qu’on connaît ne serait pas le même. Leon Vitali était là lors de la projection : les applaudissements ont été chaleureux et sincères, ils ont duré de longues minutes et rendent un bel hommage à cet homme admirable et humble qui a été visiblement ému. Magnifique moment cannois.

Retrouvez tous nos articles consacrés au 70e Festival de Cannes ici.

Filmworker n’a pas encore de date de sortie en France et est présenté au Festival de Cannes 2017 dans la section Cannes Classics – Documentaires sur le cinéma.

Avis

8 Beau documentaire !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply