Luc Besson prend la défense de Sean Penn à Cannes

1
Share Button

Face à la ire des critiques cannoises (dont nous faisons partie), Sean Penn était bien « seul avec son film » comme il le disait si bien. Mais comme toute demoiselle en détresse, il peut compter sur un preux chevalier : Luc Besson.

Le réalisateur a tenu à défendre The Last Face dans un tweet où il dénonce le lynchage facile sur un homme « qui a plus de courage qu’ils n’en auront jamais ». Pour lui, le film est littéralement un « chef d’oeuvre » qu’il a adoré. Il faut dire que le cinéaste français et Cannes ont un lourd passif et qu’il cherche peut-être à mettre un petit tacle au Festival. Où sinon il était bourré.

(Visited 2 times, 1 visits today)
Partagez

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Un commentaire

  1. Augusta Lambert le à

    Je n’ai pas vu le film, mais la réaction des « toujours prêts au lynchage » me donne envie de le voir
    J’aime beaucoup Sean Penn et ses engagements, et je me méfie toujours des « critiques » qui ont hué « La grande bouffe », enterré « Berlin » de Lou Reed, ou »Exile on main street » à leur sortie pour finalement les traiter de chefs d’œuvre une fois que le mal a été fait … Il est vrai que le risque qu’ils prennent est bien moins grand, on ne les destitue jamais !

Réagissez !