[Critique] Le Transperceneige, un périple hors du commun

Découvert en avant-première le 8 septembre, Le Transperceneige est la nouvelle bombe sud-coréenne qu’il ne faut surtout pas manquer. À l’image de ses autres longs-métrages tels que Mother et The Host, le réalisateur Bong Joon-ho explore la psychologie humaine quand elle est rudement mise à l’épreuve, le huis-clos du train favorisant les confrontations et la mise en place d’une révolte sanguinaire.

Le Transperceneige nous emmène dans un terrible et noir voyage duquel personne ne peut sortir indemne. Ni spectateurs, ni les personnages, ces derniers incarnés entre autres par un Chris Evans surprenant aux côtés d’une Tilda Swinton méconnaissable, sans oublier Song Kang-ho, son acteur fétiche.

La prouesse visuelle est époustouflante d’ingéniosité quand il s’agit de mettre en scène des combats au corps à corps. Le travail sur le son et la lumière permet d’alterner poétiquement les séquences violentes et émotives, liant le tout durant 2H05 sans qu’une seule seconde ne semble s’être écoulée.

Dans vos salles le 30 octobre 2013.

Article écrit par Cécile Ravidat.

Avis

9 A voir absolument !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Un commentaire

Leave A Reply