Barry Jenkins, réalisateur de Moonlight : « Chacun est sensible à cette lutte pour se définir soi-même »

Showing 1 of 2

Si l’Académie a pour habitude de se tourner vers des grands films taillés sur mesure pour la récompense, il arrive qu’elle se prenne d’affection pour des petites pépites sorties de nulle part. C’est le cas de Moonlight, long-métrage à petit budget mais au grand cœur, celui de son réalisateur Barry Jenkins.

S’il ne s’attendait pas à un tel succès, il est plus qu’heureux de pouvoir faire partager cette histoire, son histoire, du moins en partie. « Certaines personnes m’ont demandé pourquoi j’en mettais autant dans ce film […] Mais c’est ma vie, tout comme celle de Tarell » raconte-t-il, non sans émotions.

Le film est intense et il le sait. Il y a beaucoup de choses à voir, beaucoup de choses à encaisser. Un jeune garçon afro-américain des quartiers pauvres de Miami qui découvre peu à peu son homosexualité, c’est narrativement assez chargé. « Je pense que c’est ce qui permet à tout le monde de s’identifier. Chacun est sensible à cette lutte pour se définir soi-même ».

Son œuvre n’est pas facile, sa vie n’a pas été facile, mais Barry Jenkins prouve avec Moonlight, que finalement tout est possible, à condition de se battre pour s’en sortir. « Un garçon qui évolue dans ce milieu n’est pas amené à gagner un Golden Globe ou aller aux Oscars. Peut-être que si… (rires)« .

Retrouvez l’ensemble de l’interview en page 2.

Moonlight sort le 1er février 2017 dans les salles.

Showing 1 of 2

About Author

Avatar

Leave A Reply