[Critique] Les Quatre Fantastiques 2 surfent sur le navet

À l’aube d’une nouvelle version de Josh Trank, petit retour sur une équipe de super-héros bien  souvent clouée au banc de touche : Les Quatre Fantastiques avec Mister Fantastic, la Femme Invisible, la Torche Humaine et la Chose. Alors que les deux premiers tentent de se marier, des phénomènes méga-cosmiques inexpliqués chamboulent la cérémonie.

Dans ce second volet signé Tim Story (auteur du premier opus), nos quatre héros affrontent un être mystérieux, surnommé le Surfer d’Argent. Qui s’avère en fait n’être que le sous-fifre d’un autre méchant bien plus puissant, Galactus, « l’avaleur de mondes », le gros nuage le plus terrorisant de la galaxie. On n’ose à peine y croire tellement les Quatre Fantastiques manquent de panache et d’ardeur pour être réellement qualifiés de super-héros.

Mettons les effets spéciaux piquant les yeux sous le coup des années passées. Quant au scénario, aucune excuse possible. La petite bande plombe le peu de spectacle qui nous est offert par des blagues tombant bien vite à l’eau ainsi que des séquences mièvres nous rappelant à chacun que nos choix nous appartiennent.

Attendons donc août 2015 pour voir un peu ce que nous réserve le réalisateur Josh Trank avec son nouveau regard sur la fine équipe.

Les Quatre Fantastiques et le Surfer d’Argent est sorti le 12 juin 2007.

Article écrit par Cécile Ravidat.

Avis

2 Quatre zéros
  • User Ratings (1 Votes) 2.6

About Author

Avatar

Leave A Reply