[Critique] When We Rise Episode 1 : La naissance d’une nation

Nouvelle mini-série évènement ABC, When We Rise revient sur le début de la révolte LGBT des années 70 aux États-Unis avec une justesse et un réalisme parfois déconcertant.

Melting pot. Noirs, blancs, hommes et femmes, ce n’est pas le portrait d’UN américain dans la lutte mais celui d’une large communauté. Au travers de ses multiples personnages, le premier épisode donne le ton et dépeint avec réalisme sans trop de pathos les multiples préjudices dont ils sont tous victimes : l’insulte, la peur, le rejet… Toutes les classes sociales sont visées et tous doivent choisir : rester silencieux ou résister. De citoyens ils passent tous au statut de héros simple sans artifice dont le courage est leur seule arme.

Regard d’un pro. Cette justesse de ton, cet épisode le doit à son réalisateur : Gus Van Sant. Le papa de Milk (et grand défenseur des droits LGBTQ) connait assez bien son sujet pour savoir le traiter et appuyer là où ça fait mal. Il a vécu ces situations mais pour autant il ne plonge pas dans la victimisation pour au contraire donner une vision plus factuelle et réelle d’un combat sans fin. Au vu des récents évènements outre-Atlantique, le premier épisode de When We Rise sonne comme un appel à la résistance.

When We Rise est diffusée depuis le 27 février sur ABC.

Avis

8.5 Poignant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply