[Critique] Ouvert la nuit, l’absurdité pour la vie

0

On connaît tous la capacité d’ Édouard Baer à improviser des tordus monologues comme dans Astérix : mission Cléopâtre. On n’est pas surpris de découvrir que ses films il fait office de cinéaste et d’acteur principal soient tordus au possible. Concrètement, Ouvert la nuit , c’est une plongée poétique dans l’absurde des plus absurdes en compagnie de

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 399 times, 1 visits today)

Avis

7,5 Sympa !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !