[Critique] My Skinny Sister : Un Little Miss Sunshine scandinave

My Skinny Sister est un beau premier film qui aborde sans détour le sujet de l’anorexie. Autobiographique, le film est une ode à l’amour fraternel. Basé sur la relation des deux sœurs, et raconté du point de vue de la plus jeune, My Skinny Sister en acquière une fraicheur et une légèreté qui dénote par rapport à la gravité du sujet.

Mais alors comment faire face à ses premiers émois amoureux quand on doit composer avec la maladie d’une grande sœur qu’on admire tant ? Lumineuse et attachante à souhait, cette petite qui entre dans l’adolescence à trouver la réponse : la thérapie par le rire. Et c’est communicatif ! L’actrice nous donne alors immanquablement l’envie de la comparer à l’héroïne de Little Miss Sunshine. Cette perle, Rebecka Josephson, est la révélation de ce casting sans fausses notes.

My Skinny Sister se révèle un long métrage profond et nécessaire qui met en lumière un sujet assez peu traité au cinéma. Sanna Lenken s’en sort admirablement et nous offre un film fort, juste, plein d’humour, et surtout réussi. Une petite pépite scandinave.

My Skinny Sister sort en salles le 16 décembre.

Avis

8.0 Une pépite
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply