Critique Livre – Le monde avant #MeToo : balance ton cliché sexiste

Le monde avant #MeToo décrypte 100 images de la culture pop des années 1950 à nos jours. Le but ? Essayer de comprendre les mécanismes culturels et le système de pensée qui ont permis de tolérer et de normaliser si longtemps le sexisme et la sexualisation à outrance du corps des femmes.

Initialement lancé en 2007 par la militante féministe Tarana Burke, c’est l’actrice Alyssa Milano qui a relancé le mouvement Me Too en octobre 2017, au moment du scandale de l’affaire Weinstein. Grand bien fasse aux femmes ! Le désormais célèbre hashtag s’est alors propagé comme une onde de choc dans le monde entier. La bonne idée de ce mouvement est de rendre (enfin!) la parole aux femmes qui peuvent désormais dénoncer les actes de harcèlement sexuel dont elles sont victimes.

Critique-Livre-Le-monde-avant-MeToo-balance-ton-cliché-sexiste2-1
© MPM Production

De la norme à l’intolérable

Ce livre est assez troublant. Car, au fur et à mesure que l’on tourne les pages, on a d’abord le sentiment de faire un long voyage dans le temps. On se retrouve face à des photos, des films, des affiches publicitaires sexistes d’une époque fort lointaine, celle de nos grands-parents peut-être. Bon, ok ce n’est pas non plus la préhistoire ! Mais ça rassure un peu car on commence par se dire que, ouf ! c’était il y a longtemps et on a quand même bien évolué depuis ! Sauf que, à y regarder de plus près, si certaines d’entre elles datent effectivement des années 50, d’autres en revanche sont beaucoup, beaucoup plus proches de nous. Suffisamment proches même pour que ça commence à déranger un peu. Car elles ont fait partie de notre enfance, de notre quotidien. Peut-être avons-nous souri en les voyant, peut-être y sommes nous restés indifférents – lequel des deux est le pire ? Troublant parce qu’aujourd’hui, ces images et ces publicités d’hier nous choquent. Nombre d’entre elles ne seraient d’ailleurs plus tolérables ni tolérées. Il était temps !

Le poids du conditionnement

L’auteur commence par nous montrer comment les contes pour enfants, dessins animés, films, affiches publicitaires ou encore photos ont participé au sexisme et à la sexualisation excessive du corps des femmes avant cette prise de conscience tardive déclenchée par #MeToo. Le petit chaperon rouge et son loup symbole de mâle séducteur dont il faut se méfier ; les James Bond Girls qui répondent toujours aux canons de la beauté féminine pour satisfaire au désir masculin ; les affiches publicitaires machistes qui – à force d’exhiber des (morceaux de) corps de femmes « parfaits » ont insidieusement imposé une norme esthétique, rendant ainsi les hommes exigeants et les femmes obsédées par les formes de leur anatomie… Les exemples sont suffisamment nombreux pour en arriver à se demander « Est-il dangereux d’être belle ? ». C’est l’une des nombreuses questions autour desquelles s’articule ce livre. Et si elles peuvent surprendre au premier abord, on se rend vite compte qu’elles sont plus que pertinentes !

Un livre pour bousculer les consciences

Mais ce qui rend ce livre assez passionnant et instructif, c’est qu’il ne se contente pas de dénoncer. En effet, il nous aide à mieux comprendre la manière dont ces images ont influencé les mentalités, les représentations des femmes et des rapports hommes-femmes, et ont contribué à l’intégration générale d’un certain nombre de conditionnements. Agnès Grossmann nous pousse à la réflexion et invite chacun à se remettre en question. Chacun, et chacune ! Car elle interroge également la manière dont les femmes ont pu se faire complices de ce machisme en le retournant parfois à leur avantage, et contribuer ainsi à sa longévité. Eh oui, c’est un peu dérangeant à entendre forcément ! Mais en avoir conscience permet d’en tirer des enseignements pour l’avenir, et d’avancer un peu plus vite sur le long chemin de l’égalité hommes/femmes…

Le monde avant #MeToo écrit par Agnès Grossmann, est paru le 25 octobre 2018 aux Éditions Hors Collection.

Critique-Livre-Le-monde-avant-MeToo-balance-ton-cliché-sexiste
© Éditions Hors Collection

Avis

8 A lire
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply