[Critique] Indian Palace et sa suite (peu) royale

On n’imaginait pas forcément découvrir une suite à Indian Palace, divertissement rendu sympathique par la délicatesse de ses interprètes et par un émouvant twist final. Pourtant, revoilà John Madden aux trousses de Dev Patel et son Jar-Jar Binks de personnage, désireux d’étendre son empire d’hôtel gériatrique.

Poursuivant son refus délibérer de laisser tout cynisme à l’entrée, cette suite est à la fois une honnête continuation de son grand frère et un essoufflement certain pour un concept qui n’a rien de bien pertinent à raconter de plus. Passée une mise en place chorale clairement prétexte (dont un Richard Gere en séducteur lourdingue), le récit tergiverse autour de pots que le casting rend, au mieux, attachants.

Preuve en est la sombre solitude incarnée par une impeccable Maggie Smith, dont l’aura émanant de son personnage contraste avec le conte de fées franchement innocent qui s’organise autour d’elle. Et si John Madden parvient à laisser à chaque numéro d’acteur l’occasion de tenir son rang, il le fait dans des proportions (2h10) qui excèdent sa richesse réelle.

Indian Palace : Suite Royale sort le 1er Avril en salles.

Avis

5 Moyen
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply