Critique Immortel : pas sûr que cet avenir vous fasse rêver…

Immortel est un thriller scientifique glaçant qui nous plonge dans un avenir dominé par l’intelligence artificielle, qui pourrait bien être le nôtre.

Immortel est un roman d’anticipation troublant et palpitant qui nous invite à réfléchir sur la place des nouvelles technologies dans nos existences, et qui nous alerte sur ses dérives. Un scientifique chinois disparaît juste après avoir annoncé lors d’une conférence la naissance de deux bébés génétiquement modifiés. En se lançant sur la piste du savant disparu, Tomás Noronha, historien portugais, n’a aucune idée des découvertes qu’il va faire et qui vont bouleverser le concept même d’Humanité. Un vrai page-turner !

Critique Immortel2

Entre angoisse et fascination

Si on vous dit « intelligence artificielle », comme nous vous pensez à plein de trucs cools comme la réalité virtuelle, les voitures autonomes, les applications de navigation… Enfin, non, plus vraiment comme nous depuis que nous avons lu ce thriller scientifique aussi passionnant que flippant ! « Ce roman n’est pas une prophétie, c’est un avertissement. » nous dit l’accroche. On ne pourra pas dire qu’on n’était pas prévenus…

Car l’avenir dans lequel nous projette ce livre est aussi fait de dépendance totale vis à vis de l’intelligence artificielle, d’eugénisme, de contrôle absolu des individus, et autres dérives qui font frémir. D’autant plus qu’il semble très plausible – et plus proche qu’on ne voudrait le croire – cet avenir où la mort pourrait bien devenir un concept démodé… Et si le premier être humain immortel était déjà né ? On comprend au fil de la lecture que cette question n’a rien de farfelu…

« Aujourd’hui, la Chine manipule l’ADN de deux embryons humains pour résoudre le problème du sida, ce qui semble très noble et louable, mais demain elle manipulera l’ADN d’un million d’embryons pour créer des surhommes, superforts, supersains et, surtout, superintelligents. Quand on s’en apercevra, les Chinois auront déjà développé une super-race ! »

Ce que l’avenir nous réserve

J.R Dos Santos frappe très fort avec ce roman richement documenté qui nous apprend au moins autant de choses qu’il nous divertit. Car l’auteur nous emmène au cœur des dérives – en cours et à venir – des progrès technologiques, de l’intelligence artificielle et de son essor aussi vertigineux qu’incontrôlable. Et lorsqu’on sait que toutes les informations scientifiques présentées sont vraies, il y a parfois de quoi avoir des sueurs froides !

Si vous vous dites que, non, la machine ne pourra jamais remplacer complètement l’humain ; si vous pensez que la technologie sera bien impuissante face à la mort de nos cellules ; que vous êtes convaincu que rien ne pourra remplacer la créativité humaine, ou que l’on ne peut priver l’homme de son libre-arbitre : vous risquez d’avoir quelques surprises ! Car Immortel nous montre que l’intelligence artificielle ne cesse d’acquérir de nouvelles compétences, et semble n’avoir aucune limite.

Critique Immortel3

« Extraire Pink Floyd du vinyle ce n’était pas possible, mais quand les CD sont apparus, puis iTunes, ça l’est devenu. Il en va de même avec nous. Nous pouvons parfaitement transférer votre conscience sur un ordinateur. Ça s’appelle l’émulation du cerveau humain. Ce sera le moyen de survivre à la mort des neurones. Et quand, après de nombreuses années, l’ordinateur dans lequel on se trouvera sera devenu vieux ou obsolète, on nous transfèrera dans un neuf. »

Un ouvrage hybride ?

Alors oui, on peut reprocher à ce livre de manquer d’émotions. C’est vrai, aucun de ses personnages n’est rendu attachant. On peut aussi regretter que l’action démarre un peu tard, au profit de longs dialogues scientifico-philosophiques qui occupent toute une première partie. Un basculement d’ailleurs un peu abrupt vers un scénario catastrophe qui se dessine soudain à coup de scènes spectaculaires et à un rythme effréné.

Mais rien de tout cela ne nous a gêné. Car ce qui reste de la lecture de ce livre, ce ne sont ni les personnages, ni l’histoire, mais le contenu scientifique et tous les questionnements induits par les projections proposées par l’auteur. Pas complètement thriller, pas vraiment essai, Immortel s’est sans doute un peu perdu entre les deux, utilisant son intrigue comme prétexte à de la vulgarisation scientifique. Mais il a su nous captiver d’un bout à l’autre et susciter échanges et réflexions. Une réussite donc.

Immortel, de J.R Dos Santos, est paru le 24 septembre 2020 aux Éditions Hervé Chopin.

Critique Immortel
9.0 Flippant !
  • 9
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Les rubriques littérature et théâtre : c’est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C’est déjà ça.) J’aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable…

Leave A Reply