[Critique] Electric Dreams saison 1 épisode 1 : science-fiction d’anthologie !

0

Le père de la science-fiction moderne, mainte fois adapté au grand écran, vient de voir ses nouvelles transposées à la télévision dans Philip K. Dick’s Electric Dreams, au pilote monumental.

Blade Runner. Comme à chaque fois dans les écrits de Philip K. Dick, il est question dans Electric Dreams de la psyché humaine et plus particulièrement de la notion de faux-semblant rapportée à l’intelligence artificielle. En clair, une réalité imposée à des personnes transformées se fissure et ces « androïdes » se questionnent enfin sur leur condition. C’est le cas dans Minority Report, I. Robot ou le cultissime Blade Runner. D’ailleurs, le pilote de la série renvoie directement au film de Ridley Scott que ce soit par son ambiance cyberpunk ou l’enquête d’un flic seul en territoire surhumain, le tout dans une critique de la société de consommation.

Black Mirror. Ce qui évidemment nous conduit à une autre série également inspirée des écrits du maître, Black Mirror. Car Electric Dreams pose non seulement un regard sur la technologie et la place de l’humain dans une société dystopique, mais le fait dans une forme visuelle unique, l’anthologie. Chaque épisode s’annonce différent, proposant une nouvelle intrigue dans des ambiances radicalement distinctes. Du grand art, ni plus ni moins.

La saison 1 de Philip K. Dick’s Electric Dreams est actuellement diffusée sur Channel 4.

Advertisement
(Visited 382 times, 32 visits today)

Avis

8 Wow !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !