Critique Deep State saison 2 épisodes 1 & 2 : thriller convenu

Après une saison 1 fort sympathique, Deep State revient pour une saison 2 qui commence bien mais de manière peu originale.

Une interprète est assassinée par des djihadistes ce qui poussent d’anciens agents à retourner sur le terrain. Depuis quelques jours (oui, on est à la bourre), la Fox remet le couvert avec Deep State, série d’espionnage pure et dure, suite directe de la saison 1, à une différence prêt : Mark Strong est remplacé par Walton Goggins.

Critique Deep State saison 2 épisode 1 : thriller convenu
©Epix

Le show de Matthew Parkhill change ainsi son fusil d’épaule, changeant de protagoniste, le premier étant évincé et retourné auprès de sa famille, sauvée in extremis. S’en suit une vague ligne de dialogue pour évincer la question, le bonhomme n’est plus dans le coup. Soit. Du coup c’est le vétéran Goggins qui vient apporter sa gueule burinée à l’équipe composée du fils de Strong (joué par Joe Dempsie, Gendry dans Game of Thrones), de son love-interest et de certaines têtes connues. Pourquoi pas mais on espère que le principal intéressé ne nous apportera pas le patriotisme qui le caractérise, comme dans Six

Trop cliché ?

Malgré un léger changement de casting la seconde saison de Deep State se différencie de la première par son approche de l’espionnage. Le thriller déménage et plutôt que de nous divertir d’une chasse à l’homme façon Jason Bourne en Angleterre, les décors se posent au Mali. Une évolution plus classique, moins originale et qui se risque sur les chemins islamistes mais cette fois en faisant de l’ennemi l’Amérique complotiste. Les ressources et la politique étrangère, de nouveau au milieu du tableau dénonciateur. En espérant éviter la vision manichéenne et clichée de Jack Ryan.

Critique Deep State saison 2 épisode 1 : thriller convenu
©Epix

Mais on est pas contre un show qui alterne complots politiques avec le stoïcisme des grandes institutions et ses cadrages fixes aux scènes d’action filmées à l’épaule dans une Afrique poussiéreuse. Deep State porte bien son nom, mais à ce classicisme visuel, et narratif, on aurait préféré plus de risques pour un thriller plus original, moins patriotique. Mais attendons de voir où Matthew Parkhil décide de nous conduire.

La saison 2 de Deep State est actuellement diffusée sur Fox et Epix.

Avis

5 convenue
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Axel PC

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Leave A Reply