[Cannes 2015] Le vilain plaisir coupable de l’accrédité (Jour 3)

Quand vous débarquez armé de votre innocence cannoise, il y a une légende que vous désirez secrètement croiser. En tant que cinéphile bouillonnant, vous ne devriez pas céder à la tentation de ce fantasme malsain et destructeur. Mais à chaque séance, le regard creusé par la perversité, vous retenez en secret votre envie de l’entendre se soulever en un râle libérateur.

Da Vinci Code ou Holy Motors ont subi les foudres de ce geste tenant à la fois du réflexe petit bourgeois et de l’inconscience cinéphile aveugle. Jusqu’à ce jour, voilà qu’une sélection d’une certaine tenue ne permettait pas de se laisser couler dans la peau d’une jeune pousse trop gâtée. Mais vous connaissez le dicton: « jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien…« 

A l’issue de la projection presse du mal-aimé La Forêt des Songes, le voilà émergeant enfin de sa grotte honteuse et mal-aisée en une foule nocturne indécelable mais unie. Un rassemblement de la désapprobation honteuse qui criera à la face d’un écran non-coupable un son à sens unique: BOUH !

Le Festival de Cannes se déroule du 13 au 24 Mai 2015. Retrouvez nos retours quotidiens sur la sélection officielle à cette adresse et plongez au coeur du festival avec notre compte Instagram.

About Author

Avatar

Leave A Reply