[Avignon 2017] Le magasin des suicides : une pièce d’un ennui mortel ?

0

Le magasin des suicides – du roman de Jean Teulé – est une fable absurde potentiellement très drôle. Malheureusement, cette adaptation passe à côté de tout son potentiel et nous laisse sur notre… fin.

Des comédiens peu convaincants. Hormis celui du fils anorexique, les personnages manquent terriblement d’incarnation et d’identité bien affirmée. On est souvent dans le surjeu, les répliques sont criées, et l’interprétation sans finesse des acteurs ne varie quasiment pas selon les rôles différents qu’ils jouent.

Difficile de s’y retrouver. Si le décor et la mise en scène sont plutôt réussis, notamment avec les ombres chinoises, le reste est assez peu convaincant. Ça traîne en longueur, et quelques incohérences rendent parfois la compréhension floue. Pourquoi le jeune personnage principal est-il aussi niais et passe-t-il finalement au second plan ? Pourquoi le père change-t-il subitement d’état d’esprit à la fin ? On reste dans le vague. Mais bon, pas de quoi se pendre non plus !

Le magasin des suicides, par la compagnie Nandi, se joue du 07 au 30 juillet au Festival Off d’Avignon, au Théâtre Notre-Dame, tous les jours à 18h20.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival Off d’Avignon ici.

 

Advertisement
(Visited 186 times, 1 visits today)

Avis

4 Passable
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.