[Critique] Glee : Don’t Stop Believin’ ?

Glee, c’est six saisons, le décès de leur acteur fétiche et plus d’une centaine de chansons interprétées. Cette série s’est terminée en mars dernier, avec une dernière chanson de 13 épisodes.

Et il était temps ! Pourtant, le show avait commencé avec une première saison prometteuse, traitant de tous les sujets : l’homosexualité, la transsexualité, le harcèlement scolaire, le handicap… Des thèmes peu présents dans les séries dites « pour ados » et qui faisaient du bien.

Le personnage de Sue Sylvester donnait d’ailleurs toute sa saveur à Glee, avec des répliques tranchantes et un charisme de dingue. Son ironie dédramatisait les situations vécues par les lycéens et dénonçait ouvertement les clichés sur les minorités.

Ce dynamisme et cette particularité s’est malheureusement perdue au fil des saisons. Sue a perdu de sa vigueur et les intrigues sont devenues de moins en moins engagées. La saison 5 a définitivement été celle de trop, jonglant maladroitement avec le décès de Cory Monteith (Finn Hudson).

Jusqu’à un final assez décevant, malgré un effort visible pour retrouver la couleur des débuts.

Glee est une série américaine diffusée sur la Fox. Elle s’est terminée le 20 mars 2015.

Article écrit par Marie Salammbô.

Avis

6 Bof
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply