Critique Spectacle – Sailor Moon The Super Live : un délire nostalgique

0

Quand on nous a parlé de l’arrivée en France de Pretty Guardian Sailor Moon The Super Live, c’était une évidence… il fallait qu’on y soit ! Oui, on assume totalement notre enfance Club Dorothée (la meilleure).

Deux représentations et puis s’en va, la troupe 2.5-Dimensional Musical (entièrement féminine) n’aura pas posé ses bagages bien longtemps, mais assez pour nous faire rêver autour de Pretty Guardian Sailor Moon The Super Live. Le show était présenté pour la première fois en France dans le cadre des Japonismes 2018 et des 25 ans bien tassés de la célèbre héroïne et une chose est certaine : les Japonais savent y faire en matière de spectacle !

Par contre, inutile d’aller plus loin si le délire nippon autour de leurs mangas, de la J-Pop et de leur kitsch assumé te laisse de marbre car sur scène, on a eu droit à 80 minutes de folie furieuse bien loin de nos habitudes culturelles. C’est un style auquel il faut adhérer et on peut comprendre qu’il ne plaise pas à tout le monde, même si tu rates quelque chose.

Sailor Moon nous en met plein la vue

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette version haute en couleur de Sailor Moon ne manquait pas d’ambition. La mise en scène mêlait ainsi effets-spéciaux, chorégraphies, chants, high-tech… il y a une vraie générosité dans ce qui se déroulait sous nos yeux. Le rythme était infernal et il ne se passait pas une minute sans que quelque chose se passe sur scène. Bravo aux comédiennes qui se seront bien dépensées pour nous faire plaisir. Pour le petit bémol, le son était par moment bien trop fort.

Autre point marquant : cette volonté de chercher à nous raconter une histoire au-delà de la simple formule danse / chant. Malgré un spectacle entièrement en japonais – ce qui n’empêche pas la compréhension (sauf exception ou pour les plus petits) tant le narration se veut suffisamment visuelle – on a suivi un récit où se mêlait humour, action, émotion. Définitivement on a assisté à un Super Live extrêmement riche.

Les années 90 en force !

Et puis comment ne pas sentir se petit frisson (presque coupable) quand nos super-héroïnes ont débarqué en costumes sur la musique de leurs personnages ? N’importe quel(le) fan de Sailor Moon n’a pu qu’apprécier cette adaptation hommage. D’autant que le générique réutilisait les planches originales de Naoko Takeuchi pour nous présenter les Sailors.

Pour communier avec le public (malheureusement pas aussi nombreux que mérité), ces dernières, en compagnie de Tuxedo Mask, sont même passées dans la salle afin de taper des mains et prendre la pose. Soudain, nous étions redevenus des gosses et ça faisait du bien.

Pretty Guardian Sailor Moon The Super Live est passé sur la scène du Palais des Congrès de Paris le 03 et 04 novembre 2018.

Critique Spectacle - Sailor Moon The Super Live : un délire nostalgique

© Naoko Takeuchi・PNP / Comité de production de »Pretty Guardian Sailor Moon » The Super Live

Advertisement
(Visited 1 times, 11 visits today)

Avis

8 Ils sont fous ces Jap
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.