[Critique] Rosalie Blum : tendre mélancolie

0

Inspirée de la bande dessinée éponyme, Rosalie Blum se décline maintenant au cinéma.

Reprenant le principe des trois tomes de la BD originelle, Julien Rappeneau se joue de la temporalité, et du spectateur, en nous racontant son histoire en se basant sur le point de vue successif de chacun des trois personnages. Un parti

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 38 times, 1 visits today)

Avis

5 On en attendait plus
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Morgane

Petit koala accro aux sorties et aux découvertes culturelles (autant qu'aux feuilles d'eucalyptus et au chocolat). Malgré mon amour incontesté pour le sommeil (normal pour un koala) je reste toujours à l'affût du prochain événement à vous proposer.

Réagissez !