[Critique] Prime Suspect 1973 S01E01 : l’émancipation d’une enquêtrice

Si vous cherchez une série procédurale élégante et originale, Prime Suspect 1973 est faite pour vous. Produite par itv, la série nous place en 1973, alors qu’une enquêtrice tente de faire sa place dans une enquête masculine.

Rafraichissant. Stefanie Martini marche dans les chaussures d’Helen Mirren, et s’en sort plutôt bien dans la série Prime Suspect 1973 où elle interprète les prémisses de la carrière de Jane Tennison. La série montre avec délicatesse et un œil clinique la vie de la jeune recrue malmenée par sa famille, ses supérieurs dans un sexisme omniprésent, jusqu’à ce qu’un bon samaritain ne lui ouvre la voie à de plus amples perspectives. Le concept change de ce qu’on a l’habitude de voir et ne joue pas sur les clichés ni ne prend le parti d’en faire une comédie. C’est sombre, violent, mais pourtant rafraichissant.

Halluciné. Qui dit action placée dans les seventies, dit BO grandiloquente où les classiques rock et pop de Pink Floyd à Joe Cocker retentissent au rythme d’une reconstitution visuelle léchée. Le perfectionnisme britannique se déploie également dans un scénario complet et extrêmement riche, jouant sur plusieurs tableaux en même temps. De la drogue au sexe en passant par les complots et un regard féministe affirmé, Prime Suspect 1973 mérite d’être suivie avec attention.

Prime Suspect 1973 est diffusé les jeudi soirs sur itv.

Avis

7 intriguant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Axel PC

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Leave A Reply