[Critique] La mécanique de l’ombre, le premier de la classe est un espion

0

Pour son premier long-métrage, Thomas Kruithof s’attaque à un genre déserté par la production cinématographique française : l’espionnage. Dans La mécanique de l’ombre , il suit le parcours d’un chômeur qui accepte de retranscrire sur papier des écoutes téléphoniques pour un mystérieux représentant gouvernemental. Le jour un enregistrement dévoile un meurtre, les choses déraillent…

Si ce pitch vous semble familier, pas de panique ! Kruithof a composé

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Archives are for subscribers only

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 581 times, 2 visits today)

Avis

6 Copie conforme
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Emyr Phœnix

Shooté au cinéma depuis son plus jeune âge, c’est avec une insatiable curiosité qu’il guette le prochain rubis filmique susceptible d’être révélé. Même si ça ressemble à une aiguille dans une botte de foin.

Réagissez !