Critique Les acharnistes : l’art d’échouer avec panache !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Les acharnistes est un spectacle burlesque dans lequel deux comédiens à la fois clowns et cascadeurs se débattent avec la vie.

Les acharnistes, ce sont deux personnages cabossés et poussiéreux, en guenilles, qui ont le don de se mettre dans des situations improbables ! Et, comble de la cocasserie, c’est dans la salle du Paradis du Théâtre Lucernaire qu’ils nous attendent pour un spectacle vivant, rythmé, drôle, et même un peu risqué !

Critique Les acharnistes_2
© Dominique Chauvin

Un joyeux tourbillon d’absurdités

Ils sont assis devant nous, l’air hagard, et on se demande bien ce qu’ils attendent. L’un a la tête bandée et le regard perdu, l’autre a un bras en écharpe et une énorme poupée au doigt sans toutefois être très sûr qu’il s’agisse du bon bras ni du bon doigt ! On comprend vite que ce duo là va nous en faire voir de toutes les couleurs !

En effet, de jeux de regards en quiproquos, de gags en numéros d’équilibristes, de cascades en maladresses, les scènes burlesques s’enchaînent et les rires se multiplient. La scène, d’abord assez vide, se remplit peu à peu d’objets qui arrivent jusqu’à eux de manière tout aussi improbable que drôle, et deviennent chaque fois l’occasion pour les deux complices de se lancer dans d’invraisemblables entreprises. Et vivre devient une vraie aventure !

Critique Les acharnistes_3
© Dominique Chauvin

Chronique d’une succession d’échecs annoncée !

Prenez le chemin le plus court, la solution la plus simple : et allez pile dans l’autre sens ! Voilà ce que semble être la devise de ces deux là qui avancent avec des cailloux plein les godasses ! Du coup, forcément, leurs tentatives obstinées pour moudre du café avec une machine qui ne fonctionne pas, ou ouvrir une boîte de conserve sans ouvre-boîte échouent… mais toujours avec panache !

Ainsi, on rit beaucoup de leur naïveté, de leurs quelques improbables « coups de bol », et de leurs tentatives désopilantes de se sortir de situations qu’ils n’ont de cesse de complexifier ! C’est simple : eux sont doués pour trouver des problèmes aux solutions ! Rien ne semble les décourager pourtant, et surtout pas l’échec, même quand il se répète inlassablement.

Critique Les acharnistes_4
© Dominique Chauvin

Une vraie prouesse, mine de rien

Du rire donc, mais pas que. Car, en les observant se démener comme ils le font, on ne peut qu’être impressionné par leur jeu et par la précision de la mise en scène. En effet, tout est millimétré, finement orchestré. Et cela vaut mieux si les deux comédiens veulent finir chaque représentation en un seul morceau ! Ainsi, c’est une sacré chorégraphie à laquelle ils se livrent, et on se dit parfois (comme eux !) que… « c’est passé à ça ! ».

Rafael Batonnet et Michaël Périé sont tous les deux très convaincants et se complètent à merveille. Rien n’est laissé au hasard dans leur interprétation et on se régale de leurs mimiques, de leurs gestes tout en maladresses, et de leur manière de communiquer avec des bouts de phrases dont parfois seuls quelques mots choisis nous parviennent. L’effet est réussi ! On passe un très bon moment – qui gagnerait toutefois à être très légèrement raccourci car la fin s’étire un peu – et on applaudit chaudement un spectacle très travaillé et divertissant.

Les acharnistes, de Jean-François Maurier & Rafael Batonnet, mise en scène par Jean-François Maurier, avec Rafael Batonnet & Michaël Périé, se joue jusqu’au 02 janvier 2022, du mardi au samedi à 19h et le dimanche à 15h30, au Théâtre Le Lucernaire.

Critique Les acharnistes_1

Avis

9.0 Un joli moment d'humour
  • 9
  • User Ratings (0 Votes) 0
Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.