Critique Kadaver : bon appétit bien sûr !

Disponible au catalogue de Netflix depuis quelque temps, le film norvégien Kadaver n’a pas beaucoup fait parler de lui et reçoit un accueil assez mitigé de la part du public. Dans une ville dévastée par une catastrophe nucléaire, un mystérieux bienfaiteur propose aux habitants un repas gratuit et un spectacle dans son vaste château. Un scenario de base et un cadre pourtant originaux qui méritent que l’on s’y intéresse.

Leonora et Jacob tentent d’élever leur fille, Alice, dans le chaos qui règne autour d’eux. Suicides, attaques, cambriolages… L’ambiance est loin d’être à la fête. Jusqu’au jour où un spectacle est annoncé en ville. Un mystérieux et riche philanthrope, Mathias, invite tous les habitants à venir chez lui pour un dîner et une pièce de théâtre. Leonora, ancienne comédienne, accepte immédiatement mais la soirée prend rapidement un tour étrange… Le public s’évapore peu à peu et le décor semble prendre vie. Comment la situation a-t-elle pu empirer aussi vite ?

Y a-t-il un Kadaver dans la maison ?

Comme son nom l’indique, le but du jeu dans Kadaver consistera à retrouver des cadavres. Un scenario qui se dessine assez vite au travers d’une écriture simple et efficace, imposant un rythme soutenu et captivant. Les événements s’enchainent rapidement, telle une cascade de découvertes effrayantes. Les moments de tension font place à des scènes glaçantes dans les sous-sol de la gigantesque et intrigante demeure, pour finir dans une apothéose d’horreur. Tout cela sans que le spectateur ait le temps de reprendre son souffle !

Critique Kadaver : bon appétit bien sûr !
©Netflix

La fluidité de l’œuvre repose aussi sur le jeu des comédiens. Thorbjorn Harr campe superbement Mathias, l’hôte excentrique de la soirée. Complètement possédé par son entreprise macabre, celui-ci représente l’un des personnages clé du film. Gitte Witt, l’interprète de Leonora, nous embarque, de son côté, dans son cauchemar grâce à sa prestation très juste. Elle fait une belle héroïne post-apocalyptique, n’ayant plus rien à perdre et décidée à rendre justice.

Un décor qui a le beau rôle

Certains décors de cinéma font tellement partie intégrante du film auquel ils appartiennent qu’ils en deviennent des personnages à part entière. L’hotel Overlook de Shining, l’Orphelinat du film éponyme… On peut dire que celui de Kadaver entre dans cette catégorie de décors presque vivants, sans lesquels l’histoire perd tout son charme. Les murs de l’immense demeure ont un rôle primordial à jouer. Oppressants, mystérieux, couverts d’épais rideaux rouges, on sent immédiatement que ceux-ci renferment un sinistre secret.

Critique Kadaver : bon appétit bien sûr !
©Netflix

Les gens semblent disparaitre en un clin d’œil, comme avalés par le bâtiment. Il suffit à Leonora de s’approcher un peu trop d’un tableau pour comprendre que la bâtisse constitue en fait un piège géant. Rappelant par moments des œuvres telles que Hantise, où le château provoque des illusions et joue avec les protagonistes, Kadaver n’a pourtant rien de mystique. Si l’on devine rapidement ce qu’il advient des disparus, on se plait malgré tout à suivre Leonora dans son exploration haletante des recoins de la maison.

Une belle mise en abîme de la comédie

L’un des aspects intéressants du film réside dans son utilisation de la comédie. La mise en scène générale de l’hôte se dit une « pièce de théâtre » alors que les spectateurs ont finalement le premier rôle. Le concept de pièce de théâtre se voit ainsi détourné. Mathias se prend d’ailleurs à son propre jeu, délivrant même des conseils de jeu et de mise en scène pendant « l’entracte » de ses acteurs. Leonora de son côté, va se servir de cette vaste mascarade au deuxième degré pour sauver sa peau, ce qui constitue un retournement de situation bienvenu. Tous les personnages jouent donc la comédie tout au long du film, à des degrés différents, ce qui rend l’ambiance générale intense et captivante.

Critique Kadaver : bon appétit bien sûr !
©Netflix

A l’heure où tous les théâtres et cinémas demeurent fermés et sans doute pour longtemps, il est extrêmement agréable d’imaginer les gens se presser pour retourner dans les salles de spectacles, qui n’ont jamais autant fait rêver… En souhaitant évidemment que leur destin ne soit pas aussi funeste que dans le film ! Kadaver ne propose pas de grande surprise scénaristique mais les acteurs, tous convaincants, et le cadre très original du film en font une œuvre très plaisante à suivre.

Kadaver est disponible sur Netflix.

Avis

7.5 Créatif et sympathique!
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Sous ma crinière se cache un esprit bouillonnant ! Vadrouillant aux quatre coins de l'Europe, j'emporte toujours dans ma poche mon bon vieux lecteur MP3 et un disque dur plein de films d'horreur... Pour entretenir ma passion des mots et ma culture générale, j'ai commencé la rédaction web il y a plusieurs années. Si je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation, je crois en revanche que j'ai beaucoup de chance avec la mienne!

Leave A Reply