[Critique] Gimme Danger, une déclaration d’amour aux Stooges par Jim Jarmusch

Jim Jarmusch n’a jamais caché son amour pour le rock étant donné que ses films sont construits autour d’une rythmique musicale. Pour son second documentaire, Gimme Danger, le réalisateur de Ghost Dog a pris pour sujet un mythique groupe de rock des années 70, les Stooges, emmenés par son ami Iggy Pop.

Groupe atypique, documentaire classique. Le style de Jarmusch est présent à l’écran, par son humour et son montage, mais au final il reste dans une construction très attendue pour ce genre de récit sur la vie des stars des années 70. De la part d’un cinéaste qui aime s’aventurer dans des arcs narratifs fort différents des autres réalisateurs, on est un peu déçu.

Par contre, c’est un film passionnant de passionné. Entre les images d’archive et les entretiens avec Iggy Pop, ainsi que ceux avec les membres du groupe, Gimme Danger demeure une plongée foisonnante dans l’univers rock. Il est toujours plaisant de revenir à cette période sans foi, ni loi, surtout à notre époque où le conservatisme est de retour et le politiquement correct est de mise… Pour cela il n’y a rien de mieux que de voir Iggy Pop imiter le babouin afin d’électriser les foules.

Gimme Danger sort le 1er février 2017

Avis

7,5 l'anarchie des 70's
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply