[Critique] Frontier saison 1 : Jason Momoa n’aura pas encore notre peau

Pinterest LinkedIn Tumblr +

En attendant de le retrouver dans le costume d’Aquaman, Jason Momoa joue les chasseurs de fourrures dans le Grand Nord canadien au XVIIe siècle. Sauf que Frontier se perd un peu en chemin.

Riche en intrigues. On ne peut nier le manque d’ambition narrative de cette nouvelle série Netflix. Ils sont nombreux à vouloir leur part du gâteau de ce que représente le commerce de fourrures dans la Baie d’Hudson et chacun apporte du sel au show. On retrouve l’aspect conspirationniste de Black Sails avec pas mal d’individualités et d’alliances fragiles. Mention spéciale aux femmes qui s’offrent le meilleur rôle dans chaque camp.

Mollassonne. Mais à l’image d’un Jason Momoa se contentant de jouer les durs sanguinaires, Frontier ne se donne pas les moyens de ses ambitions. Le fil rouge de cette première saison est plutôt mince et on s’ennuie ferme par moment. On nous montre très peu d’action et finalement on tourne un peu en rond sur les derniers épisodes. Pour la prochaine, il va falloir penser au Red Bull.

Frontier saison 1 est disponible sur Netflix

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.