[Critique] Fantastic Birthday : les Australiens plus fous que les Anglais ?

Absurde et joyeusement surréaliste, Fantastic Birthday est un ovni cinématographique. Rosemary Myers propose un univers coloré et rétro, où chaque personnage s’épanouit dans son excentricité.

Un film gentiment décalé. Dans cette comédie-fantastique, tout est caricaturé à l’extrême. Du père ringard moulé dans son mini short aux affreuses reines du lycée, les stéréotypes sont hautement salués. Si cette exubérance abusive semble d’apparence indigeste, elle est en réalité drôle et sympathique. On est immédiatement happé par la gaité de ce monde loufoque et ses mystères, sans oublier le petit humour à l’anglaise qui vient renforcer cette originalité déconcertante.

Attention à ne pas pousser le bouchon trop loin. Si la première partie dans le monde « normal » est réellement amusante, Fantastic Birthday bascule dans un n’importe quoi tourbillonnant quand il s’essaie au fantastique. Les bois sombres, le monstre, la femme de glace et la chasseuse…c’est un peu too much ! On pardonnera néanmoins cet excès grâce à une scène d’anthologie où la chanson française reprend ses droits. Un faux chanteur français (interprété par le magnétique Eamon Farren) avec un potentiel séduction surévalué : on valide à cent pour cent ! Déjanté et puissant, le film est véritablement surprenant !

Fantastic Birthday sort le 22 mars 2017 dans les salles.

Avis

7,5 Complètement extravagant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Un commentaire

Leave A Reply